Tarabita

Parmi tous les modes de déplacement dans les Andes, il y en a un qui m’est particulièrement sympathique : la tarabita.

En fait un simple câble tendu entre les bords d’une vallée et une nacelle. Le tout propulsé la plupart du temps par un moteur automobile récupéré ou adapté pour la circonstance. Les câbles ont des longueurs variables,  de quelques dizaines de mètres au kilomètre. On surplombe alors des paysages  à couper le souffle, parfois à plusieurs centaines de mètres de hauteur. Si les tarabitas sont aujourd’hui très appréciées des touristes, elles ont représenté pendant des années le moyen de transport privilégié pour certaines populations. Pour certains villages, ce lien reste indispensable. On évite ainsi des heures de marche pour se rendre au marché le plus proche


 



 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *