Feeding

Sur une passerelle à Glasgow … un homme nourrit les oiseaux …Un marginal  ?  Hello…. bonjour … j’aime les oiseaux me dit-il …je prends la photo, il me sourit …. Sur son bras  tatoué :

“Every saint has a past, and every sinner has a future.”

… une citation d’Oscar Wilde


 

Puffins 2015

Les ‘Puffins’ (en français Macareux) sont les vedettes des falaises. Ces charmants petits clowns ont tout pour plaire. Ils sont drôles, colorés, sympas, ils se laissent volontiers approcher, sont sociables. Leur apparente gaucherie ne doit pas nous tromper, leur habileté à pécher les petits poissons dont ils se nourrissent est incroyable.
Et leurs petites ailes les portent très loin , ce sont des clowns migrateurs. Ces photos ont été prises sur Lunga, une des Treshnish Isles, en Ecosse



 

Albatros

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

À peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.

— Charles Beaudelaire —


 

” bon c’est pas un Albatros sur la photo ,  c’est un fou …. mais ça ne change pas le sens du poème …’ enfin je crois ???  Non ???  Bon … la prochaine fois je photographierai un Albatros…”

 

 

PS c’est vrai qu’on est cerné par les connards…. mais Dieu n’y est peut-être pas pour rien ???

14012303525612174511923549

 

Le site de KADEY    ….. il a du talent


 

Pescadores y Fragatas

Le retour de la pêche. Une belle lumière de fin d’après-midi.  Les frégates et les pélicans viennent marauder leur part de menu fretin…


 


Musique : Mis Flores Negras/ Eduardo Erazo/ Julio Jaramillo


 

 

Isla de La Plata



 

C’est une petite île sur la côte de Manabí, Équateur

Elle fait partie du parc national de Machalilla.
On peut y accéder par bateau depuis le petit port de Puerto López.

En route on rencontre des baleines avec un peu de chance.

Sur l’ile , des fous à pieds bleus, à pieds rouges, de fous de Grant  (de Nazca) très semblables à leur cousins gannet de l’Atlantique Nord. La même folie de plonger pour leur pitance.

Les frégates.  Magnifiques.  Une colonie. Des couples, des jeunes.

Et les pélicans…


 


 

Pajaros Y Mariposas

Il semble que l’Equateur soit un des pays du monde où la biodiversité est la plus forte.  Il est vrai qu’on ne peut qu’être fasciné par la richesse de  la flore et de la faune que l’on rencontre.

Je n’en ai capté qu’une minuscule partie… Ici quelques oiseaux colibris, papillons et insectes rencontrés à Mindo, Guyaquil et…. je ne sais plus  où 🙂


 


 

Amazonie (2)

Ici on est au cœur de la forêt pluviale. C’est humide en effet. On ne marche qu’avec des bottes en caoutchouc. La chaleur est constante. Tout reste humide. Les pages de mon passeport sont gondolées au bout de deux jours.

Les caches de mes objectifs photo sont humides. Mes chaussettes ne sèchent pas. Il y a de l’électricité surle site entre 18h00 et 22h00 . C’est un générateur qui assure ce service. On a aussi un peu de courant le matin entre 04h00 et 07h00. Il faut penser à ses chargeurs, et vivre en permanence avec une lampe de poche.

Pas de réseau. Cinq jours sans Internet. Vais-je survivre ?

Premier soir : marche de nuit dans la forêt. Un cricket gros comme un demi coquelet.

Puis quatre jours incroyables , des oiseaux, des insectes, des plantes, des fleurs , des papillons…

Et la nuit est pleine de chants, de sifflements, de hurlements, de plaintes…

Nous partons à la recherche d’un oiseau criard ….  Deux heures de marche pour une photo pas terrible. Il est vrai que tout est difficile. Les objectifs sont souvent humides.  Mais l’essentiel est invisible par la caméra…



Demain 6h00 le petit-déjeuner. Il y aura du poisson cru…


 

Morus Bassanus

Le nom français est ‘Fou de Bassan’ . Les anglo-saxons le nomment Northern Gannet. Il est beau. Il est fou. Il plonge depuis plus de 40 mètres pour attraper sa pitance, parfois jusqu’à 10 mètres de fond au risque de sa vie. Il sait nager sous l’eau Il est fidèle en amour dit-on … Ces photos ont été prises sur la côte ouest de l’Irlande (Slea Head et Valentia Island) en juillet 2013

Cormorans

[singlepic id=1327 w= h= float=none]

Un après-midi hivernal et ensoleillé à Verbois. Les cormorans sont de la revue. Leur envol est très dynamique.

 

Kestrel (1)

En roulant dans la campagne genevoise, j’ai remarqué un petit faucon crécerelle sur une ligne électrique, une petite femelle. Cela m’a fait penser à la chanson de Cohen : Like a bird, on a wire… J’avais mon appareil à portée de main. J’ai suivi à pied cette belle petite  pendant une bonne demi-heure. Elle m’a offert ces quelques portraits.

Ah oui encore… le couplet de Cohen se termine par : I have tried, in my way, to be free

 

Irish Birds (2013)

Quelques captures lors de mon dernier voyage en Irlande. Les photos ont été prises dans la région de Kinsale co.Cork, sur l’île de Valentia, à Slea Head et à Fermoyle Strand, co.Kerry

Echasses Blanches

[singlepic id=1271 w=320 h=240 float=]

Quelques spécimens photographiés dans les vieux salins d’Hyères, un jour d’août 2013.

 

[nggallery id=72]

Milvus Milvus

Quelques images prises lors d’un voyage au pays de Galles. Le nourrissage du milan royal a permis de décupler le nombre des couples de ce superbe animal en quelques années.

Cela permet de capter quelques belles images par la même occasion 🙂

The Red Kite Feeding Station is located in the village of Llanddeusant at the western edge of the Brecon Beacons National Park in Carmarthenshire, Wales.
As natural scavengers Red Kites benefit from the food provided and the way in which it is made available in limited quantities.

There is no doubt that this regular feeding has helped the Red Kite breeding population maintain it’s stronghold in the Llanddeusant and surrounding area and, indeed, increase its numbers. In Wales 20 years ago there were less than 30 breeding pairs of Kites but now, with careful management and protection, there are now well over 300 pairs !

Red Kites Feeding Station